Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2008

Kreston et St-Nazaire

Deux témoignages des années 1930

La plupart des œuvres de René-Yves Creston commandées par la Ville de Saint-Nazaire ou d’autres institutions nazairiennes ont disparu avec les destructions de la 2e Guerre Mondiale. Nous présentons ici 2 œuvres, certes modestes, mais qui témoignent de l’attachement de l'artiste pour sa ville natale.

 

Marbre aux mutilés du travail

 

On peut toujours admirer dans la tour des syndicats un marbre gravé aux mutilés du travail commandé par la Ville de Saint-Nazaire en 1932. Les amoureux du liner franco-breton Normandie remarquerons en arrière plan la construction du géant des mers encore sur cale peu de temps avant son lancement en octobre 1932.

ti ar bobl Kreston penhoet 10022005 031.jpg

Port de St-Nazaire 1930

L’illustration de la couverture du livre de la CCI de Saint-Nazaire édité pour faire la promotion du port avait été confiée à René-Yves Creston. L’artiste a parfaitement restitué l’activité portuaire avec en premier plan le quai charbonnier du bassin de Penhoet. A cette époque le trafic lié à l’importation de charbon gallois générait la moitié de l’activité portuaire. Les cargos de la ligne Cardiff – Saint-Nazaire faisaient alors partie du paysage nazairien. On découvre en arrière plan de la couverture, un paquebot qui illustre à la fois les lignes de la Compagnie Générale Transatlantique entre la Bretagne et l’Amérique Centrale et les activités de l’industrie navale.

 

CCI St-Nazer 1930.jpg