Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2008

sport et identité

 

Sport et identité

Pornichet, 1er tournoi de Beach Gaelic ou une connexion sport et culture réussie

P1014065.JPG

 

Les Irlandaises de Kilkenny en pleine action face aux Bretons

Le CREDIB s’est impliqué dans la préparation du 1er tournoi de football gaélique sur plage. Le Gwenn ha du, le drapeau interceltique et l’Irlandais flottaient sur le remblai face au casino de Pornichet le 7 juin 2008. Ce sport, emblématique de l’identité irlandaise s'est exporté le temps d'une journée mémorable sur le sable de Pornichet. Inspirée d'un tournoi déjà bien rôdé qui se déroule chaque année à Long Island près de New York. Le tout jeune club de Nantes a ainsi relevé le défi de faire découvrir une nouvelle pratique: le Beach Gaelic.

Sept équipes ont participé à cette première rencontre: les clubs bretons (Brest, Liffré, Nantes, Rennes et Vannes), le club de Paris, mais aussi 3 équipes inattendues : une équipe féminine irlandaise, venant du comté de Kilkenny et curieuse de découvrir le Beach Gaelic ; mais aussi 2 équipes locales composées de Nazairiens, Pornichetains et Guérandais découvrant ce sport pour la première fois.

Ce tournoi est également un symbole de la relation étroite entretenue avec l'Irlande, avec dans le sillage de l’équipe irlandaise, la télévision RTE. Sans parler de la culture celtique au cœur de ce sport. Le trophée remis aux vainqueurs est un témoin de ce symbolisme : le Plateau des Korrigans, Plad ar C’horriganed, issu d'une légende locale et confectionnée tout particulièrement pour l’occasion par le club nantais.

Le CREDIB et la section Sport de l’Institut Culturel de Bretagne ont encouragé les participants en remettant aux vainqueurs des livres sur les sports bretons, la Bretagne et l’histoire des chantiers de Saint-Nazaire. Ce type de rapprochement entre le monde sportif et le monde culturel breton, porteur pour l’avenir, est à encourager pour renforcer la conscience bretonne de la jeunesse. L’expérience avec le rugby trignacais lors de la venue de l’équipe nationale de rugby du Pays de Galles avait déjà montré la voie en 2007.

Jakez Lhéritier, Président de la Section Sport de l’Institut Culturel de Bretagne

Pour plus de renseignements sur le site : http://www.nantesgaa.org