Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2010

Meinir Gwilym, Cymru salue Breizh

Le chanteur gallois Meic Stevens a écrit une magnifique chanson en souvenir d'un ami breton, Erwan Kervella. Ce jeune Breton qui lutta pour la sauvegarde du Brezhoneg, était à la fois dessinateur, écrivain et poète. Il a été aussi un des premiers instituteurs Diwan. Il a trouvé la mort dans un accident de voiture en 1984. Il allait avoir 35 ans. Ce texte est superbement interprété avec une grande sensibilité par une jeune chanteuse de Cambria, Meinir Gwilym. Cette belle voix de Cymru mérite d'être mieux connue en Bretagne.

http://www.youtube.com/watch?v=3U2U7TBxm4w

Meinir+Gwilym.jpg

 

Erwan


Erwan où es tu ?

Tu as traversé la rivière

À une taverne de Tir Na nOg, tu bois maintenant

Erwan kenavo

vieil ami de Bretagne

le sentier est sombre dans la campagne

il n'y a pas de lumière du matin

Tu as traversé les flots

vers le pays des sourds et des muets

pour conduire en bas de la rue

où tu étais avant

le cauchemar est fini

je vais à ce dernier Fest Noz

tu ne danseras ni ne boiras plus

avec des amis au coin du feu

Erwan kenavo

le Français est tombé (1)

pas de lumière de vérité pour eux, pas de “À ta santé !”

Tu ris de leur leader au dessus des tables

Nous nous rencontrerons derrière la tombe dans un rêve

(1) Sous-entendu : Les Français ont échoué dans leur tentative d'élimination de la langue bretonne et de l'esprit des Bretons.

Comme le dit un Gallois : The song is in Welsh by Meic Stevens and about a Breton freind, Erwan who’s died. He sings about his friend about how the French have tried to kill the Breton language and spirit too. ‘mae’r Ffrancwyr wedi methu’ – The French have failed

 

 

10:48 Publié dans culture | Lien permanent | Commentaires (0)

13/05/2010

Ar Redadeg débarque à Sant-Nazer

1200 km à travers la Bretagne pour la promotion du Brezhoneg

Redadeg St Nazer 11 05 2010 035.jpg

Mardi 11 mai 2010 à 11h30, le skipper Eugène Riguidel avec son compère Gildas Flahault et sa fille Lela (1) ont débarqué le premier coureur de la Redadeg pour le passage de relais aux enfants de Skol Diwan Sant-Nazer. Le bateau d'Eugène «La Rieuse» qui venait pour la première fois dans les eaux de l'estuaire de la Loire arborait fièrement les couleurs bretonnes : la célèbre croix noire «Kroaz du»(2) de la Marine Bretonne du temps de l'indépendance et le pavillon de Sant-Nazer. La plate du Golfe du Morbihan faisait la jonction entre le Pays de Retz et Sant-Nazer alors que d'autres coureurs arrivant de Pornic avaient pris place à Mindin sur un catamaran morbihannais. Quelle force symbolique ! que de voir ces frères du Bro Gwened débarquer sur une plage nazairienne en affirmant la force de notre identité collective.

http://ar-redadeg.org/drupal/br/node/49

Redadeg St Nazer 11 05 2010 057.jpg

Un cameraman de Nantes 7 a couvert l'événement

Redadeg St Nazer 11 05 2010 018.jpg

Le vent glacial n'entama pas la bonne humeur ni la combativité des participants pour la sauvegarde du Brezhoneg, la langue nationale de la Bretagne. Le témoin de la Redadeg allait passer de main en main pour arriver vers 14h à Gwenrann / Guérande où les enfants de Skol Diwan Gwenrann et le député maire de la Ville, Christophe Priou, allaient prendre à tour de rôle le relais en direction du Bro Gwened.

Redadeg St Nazer 11 05 2010 065.jpg

Petit clin d'œil à l'histoire : le 11 mai 1945 c'était la libération des Poches de St-Nazaire et de Lorient du joug nazi et le 11 mai 1960 le lancement du liner franco-breton SS France construit aux Chantiers de Penhoet.

Redadeg St Nazer 11 05 2010 076.jpg

(1) Lela, en digne fille de son père, est déjà une vraie petite louve de mer. A travers elle, qui est scolarisée à Skol Diwan Baod, et ses petits camarades nazairiens, c'est toute une jeunesse bretonne qui aspire à vivre pleinement sa langue dans une Europe multilingue et multiculturelle.

(2) Le « Kroaz Du » était arboré par les navires bretons qui sillonnaient les mers. Après 1532 des variantes de ce pavillon sont encore utilisées par la marine, en particulier par l'Amirauté de Bretagne. L'Amirauté est abolie par la Révolution bourgeoise française de 1789, suivant très fidèlement dans sa politique d'éradication de la nation bretonne, les rois de France, qui lui reprochaient de trop rappeler l'État breton.

 

23:43 Publié dans culture | Lien permanent | Commentaires (3)

20/04/2010

Tanguy & la Biscuiterie

Le Lieu Unique à Nantes / Naoned

 

Tanguy 1.jpg
Né à Vannes / Gwened, Cedric Tanguy revient en terre bretonne avec une création sur 1200 m2 qui met à l'honneur les biscuits LU à travers sa mythologie toute personnelle. LU qui appartient au patrimoine culinaire breton est aspiré par l'imagination fertile et bouillonnante de Tanguy qui nous transporte des temps moyenâgeux au XIX e siècle en passant par le XVIIIe siècle. Les influences de Caspar Friedrich et Andy Warhol sont mises en musique avec la fée informatique qui nous fait voyager dans des temps mythologiques voir des atmosphères à la Jules Verne qui se télescopent avec des scènes gothiques saupoudrées à la sauce baroque.
Tanguy 2.jpg

Dans ce curieux bric à brac, des clins d'œil à l'identité bretonne de l'artiste se retrouvent au détour d'un détail, au centre de ses armoiries avec un Gwenn ha du ou dans un tableau avec une gentille hermine qui adoucie une atmosphère quelque peu oppressante. Deux sites à visiter :

http://tanguy.aeroplastics.net/

http://cedrictanguy.blogspot.com/

P4209241.JPG
P4209207.JPG

23:04 Publié dans culture | Lien permanent | Commentaires (0)