Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2012

Sant-Nazer et la Brière

En raison de sa position géographique, Sant-Nazer / Saint-Nazaire est en partie entourée d'eau: l'Atlantique, l'estuaire de la Loire et la Brière. Si l'océan est toujours là, les berges de l'estuaire sont de plus en plus imperméabilisées et la Brière disparaît à vue d’œil dès que l'on approche du grand port breton. Avec la disparition des zones humides, bêtes noires des aménageurs, c'est aussi un paysage familier qui disparaît avec ses chaumières typiques, ses petits murs de pierre, ses animaux sauvages et les races domestiques autochtones.

Brière Sant-Nazer.jpg

Ces deux cartes postales nous montrent que la Brière avec son habitat et ses paysages si caractéristiques ont été durant des siècles intimement liée à Sant-Nazer. Au début du 20e siècle, le mouton breton et la Bretonne pie noire étaient des animaux communs en pays nazairien comme on peut le voir sur ces cartes postales. Le petit mouton noir, dit des Landes de Bretagne, réputé pour la saveur de sa viande, a été sauvé in extremis dans les îles de Brière (années 1970).

Brière moutons.jpg

En octobre 2012, le dernier fragment de la Brière qui venait mourir au pied de la gare SNCF devait succomber sous les pelles des engins publics pour faire place à un parking sur ordres des aménageurs, bras armé de la bureaucratie municipale qui ne voit aucun intérêt à la sauvegardes des zones humides - pourtant classées Natura 2 000 - aussi bien sur le plan environnemental que sur le plan de la compréhension du territoire nazairien.

DSCN1070.JPG

La Brière vient mourir à l'entrée de Sant-Nazer avant de succomber sous les griffes des bulldozers

DSCN2837.JPG

Le spectacle de désolation en octobre 2012

Les simulations d'un géographe montrent pourtant qu'avec le réchauffement climatique la nature reprendra ses droits...