Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2010

Meinir Gwilym, Cymru salue Breizh

Le chanteur gallois Meic Stevens a écrit une magnifique chanson en souvenir d'un ami breton, Erwan Kervella. Ce jeune Breton qui lutta pour la sauvegarde du Brezhoneg, était à la fois dessinateur, écrivain et poète. Il a été aussi un des premiers instituteurs Diwan. Il a trouvé la mort dans un accident de voiture en 1984. Il allait avoir 35 ans. Ce texte est superbement interprété avec une grande sensibilité par une jeune chanteuse de Cambria, Meinir Gwilym. Cette belle voix de Cymru mérite d'être mieux connue en Bretagne.

http://www.youtube.com/watch?v=3U2U7TBxm4w

Meinir+Gwilym.jpg

 

Erwan


Erwan où es tu ?

Tu as traversé la rivière

À une taverne de Tir Na nOg, tu bois maintenant

Erwan kenavo

vieil ami de Bretagne

le sentier est sombre dans la campagne

il n'y a pas de lumière du matin

Tu as traversé les flots

vers le pays des sourds et des muets

pour conduire en bas de la rue

où tu étais avant

le cauchemar est fini

je vais à ce dernier Fest Noz

tu ne danseras ni ne boiras plus

avec des amis au coin du feu

Erwan kenavo

le Français est tombé (1)

pas de lumière de vérité pour eux, pas de “À ta santé !”

Tu ris de leur leader au dessus des tables

Nous nous rencontrerons derrière la tombe dans un rêve

(1) Sous-entendu : Les Français ont échoué dans leur tentative d'élimination de la langue bretonne et de l'esprit des Bretons.

Comme le dit un Gallois : The song is in Welsh by Meic Stevens and about a Breton freind, Erwan who’s died. He sings about his friend about how the French have tried to kill the Breton language and spirit too. ‘mae’r Ffrancwyr wedi methu’ – The French have failed

 

 

10:48 Publié dans culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.