Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2010

Eugène Riguidel « Captain Redadeg »

Le coureur des mers Eugène Riguidel est revenu à Sant-Nazer mardi 18 mai pour récupérer sa fidèle « Rieuse » qui a servi pour le passage de la Redadeg entre les deux rives de l'estuaire de la Loire. Il a tenu à saluer ses copains nazairiens avant de faire route sur le Golfe du Morbihan. Ensembles, ils ont pris date pour la prochaine Redadeg en espérant que ce sera une flottille conséquente qui se donnera alors rendez-vous dans la rade de Sant-Nazer pour la promotion du Brezhoneg. La Bretagne, c'est aussi la mer, des rivières, des rias et des canaux ! Dans le futur, les relais de la Redadeg doivent prendre plus en compte la voie liquide.

Redadeg Eugène Riguidel 18 05 2010 006.jpg

Avant de sauter dans « La Rieuse » Eugène a dédicacé «Cap sur l'étrave » à ses potes de Sant-Nazer. Ce recueil de 18 nouvelles écrites avec trois autres compères a été édité au profit de la restauration de « La Patrice », construite en 1966 par le neveu d'Eugène, Marcel Fravalo. Ce livre est un hommage aux constructeurs « amateurs » d'Arradon qui ont créé des merveilles flottantes comme le Guépard. Dans la préface, Eugène Riguidel écrit : « Souhaitons que ce magnifique outil d'apprentissage maritime soit utilisé, un jour, en école de voile traditionnelle, pour que les jeunes apprennent l'aviron, la godille, la voile et fréquentent du milieu marin de belle manière ».Cap Riguidel.jpg

Redadeg Eugène Riguidel 18 05 2010 036.jpg

Eugène a laissé un petit mot dans la boite aux lettres des membres de la Société Nautique de Saint-Nazaire pour les remercier d'avoir veillé sur sa plate durant huit jours. Un Gwenn ha Du ouvre leur site Internet evel just ! :

http://port-desire-44.blog4ever.com/blog/index-254481.html

Redadeg Eugène Riguidel 18 05 2010 042.jpg

A la barre de « La Rieuse » jouant avec les courants et les rochers de la cote nazairienne on l'entendait encore crier à ses copains nazairiens «  Kenavo an distro » avant de gagner An Turball / La Turballe pour une escale technique.

Beaj vat Eugène

18:48 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.