Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2009

La grande aventure du cabotage britto-gallois 1850-1950

Cabotage_dossier-1 copie.JPG

Les Bretons ont l’habitude, pour évoquer une Bretagne dynamique et riche, de prendre l’exemple de la fin de la période de l'Etat  breton. La Bretagne d’alors est ouverte sur l’Europe par ses nombreux ports qui facilitent les échanges économiques. A contrario, les périodes de déclins qui ont suivi sont associées à un repli dans les limites d’une France terrienne. Cette présentation  quelque peu caricaturale doit être largement nuancée et l’histoire des échanges économiques entre la Bretagne et le Pays de Galles au cours d’une période à cheval sur les deux siècles passés en apporte la preuve.

Le CREDIB est à la recherche de témoignages et documents liés à cette aventure maritime et humaine qui toucha de nombreuses familles bretonnes et galloises jusque dans les années 1950.

Le sujet du cabotage ouvre des perspectives d’étude très larges. Le charbon, carburant de la révolution industrielle, est au centre de ces échanges et le cabotage en est le vecteur le plus économique, parfaitement adapté à la situation géographique de la Bretagne. Cette histoire concerne l’ensemble du territoire de la Bretagne…et aussi le Pays de Galles. Le projet né en 2007 d’une recherche sur les forges de Trignac s’étend aujourd’hui à bien d’autres lieux de Bretagne dont l’histoire est liée à ce cabotage : Nantes, Saint-Nazaire, Pornic, Redon, Vannes, Auray, Lorient, Hennebont, Loctudy, Lannion, Saint-Brieuc, Saint-Malo, etc.

Sant-Nazer, le port breton qui eut le plus de liens

avec le Pays de Galles

Tren & Forges & Port 010.jpg

Le département de Loire-Atlantique, avec ses deux grands ports: Nantes et Saint-Nazaire et le complexe industriel de la Basse-Loire, a été - des années 1850 aux années 1930 - au cœur du cabotage entre le Pays de Galles et la Bretagne lié au charbon gallois. Rappelons que le développement de l'industrie dans la Basse-Loire doit beaucoup à l'apport des Britanniques et spécialement des Gallois.

10:50 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.