Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2009

Le Gwenn ha du flotte à Venise

Le Musica à Venise et l'identité bretonne de Sant-Nazer

L'homme d'affaires breton, François Pinault, fait flotter le drapeau national breton sur le célèbre musée d'art contemporain, le Palazzo Grassi et sur l'ancien bâtiment de la douane de la mer, son nouveau lieu d'exposition inauguré en juin 2009. Les Nazairiens peuvent, eux, toujours chercher la présence du Gwenn ha du sur les bâtiments municipaux de leur ville. Pour mémoire le grand maire socialiste, Étienne Caux, le faisait flotter fièrement sur l'hôtel de Ville, qui est la maison de tous les Nazairiens ! Et dire que le drapeau breton moderne est directement issu du mouvement artistique et social « Ar Seiz Breur » (1923-1947) créé et animé par le Nazairien René-Yves Creston.Gwenn ha du Palazzo Grassi 2009.JPG


En assistant à l'arrivée du Musica à Venise les Nazairiens ont pu ressentir une certaine émotion en voyant ce paquebot passer devant les deux bâtiments arborant les couleurs bretonnes. Dans le monde entier les bateaux sortis des chantiers navals nazairiens sont intimement liés à l'identité bretonne qui associe modernité à une culture maritime millénaire. Sant-Nazer a une formidable carte à jouer à l'international en mettant en valeur son identité bretonne. On ne peut que se désoler des tentatives de quelques politiciens qui cherchent à imposer à toute force, contre la volonté des Nazairiens, ce communautarisme paysdeloirien qui vise à enfermer la 4e ville de Bretagne dans un espace terrien sans âme.

 

Gwenn ha du Venise.JPG
Gwenn ha du Musica à venise.JPG

Le Musica représente la savoir-faire breton à Venise

- Credit Photos avec l'aimable autorisation de Kevin Izorce -

Le Gwenn ha du proscrit sur le Belem

pour la « solidaire du Chocolat »

On a encore vu cette intolérance à l'œuvre à l'occasion de la « solidaire du Chocolat » entre Saint-Nazaire et le Yucatán, où toute référence à la Bretagne étaient proscrites. Le summum de l'absurde a été atteint le 10 octobre dernier avec le retrait du Gwenn ha du en pavillon de courtoisie sur le Belem, avant son départ du port de Nantes pour Saint-Nazaire. Dans la descente de l'estuaire, cela aurait fait tache pour certains politiques de voir les voiliers engagés dans la course entre la Bretagne et le Mexique précédés par ce magnifique trois-mâts barque breton, construit en 1896 à Nantes, afficher les couleurs bretonnes …

Le 13 octobre une délégation de Bretagne Réunie a accueilli – avec un grand Gwenn ha du - le Belem lors de son retour dans le bassin de Saint-Nazaire. Cette initiative a été reçue avec beaucoup de sympathie. Une tentative d'intimidation d'un membre de l'organisation de la course, qui semble-t-il avait peur que les couleurs bretonnes soient associées à l'événement nautique, a fait plouf dans le port de Sant-Nazer.

 

Chocolat pdl 021.jpg

Breizh - Yucatán

La Bretagne comme le Yucatán sont deux presqu'iles qui s'avancent dans l'Atlantique. La « solidaire du chocolat » est une belle idée qui devrait permettre de faire connaître les civilisations mayas et bretonnes de chaque coté de l'Atlantique. Des membres de la délégation du Yucatán interrogés sur ces échanges inter-culturels espèrent bien que la prochaine édition de cette course sera l'occasion de faire connaître la culture bretonne chez eux. On imagine bien le Bagad Sant-Nazer, habitué des métissages musicaux, associé à des musiciens yucatèques.


15:44 Publié dans Drapeau | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.