Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2009

Livre sur l'Histoire de la Bretagne

Les étrangers en Bretagne au Moyen age

laurence moal.jpg

Le CREDIB recommande vivement la lecture du livre de Laurence Moal qui apporte un éclairage très intéressant sur un pan de l'Histoire de la Bretagne peu connu du temps de son indépendance. Saint-Nazaire/ Sant-Nazer est plusieurs fois mentionné comme lieux de passage pour les étrangers.

Critique publiée dans le magazine Le Peuple Breton - mai 2009-

Une jeune historienne, Laurence Moal, nous livre une étude originale sur la présence des étrangers en Bretagne aux 14 et 15e siècles. Avec la constitution de l'Etat breton, on découvre un pays qui intègre les étrangers dans une logique de construction nationale. On a alors une Bretagne totalement insérée dans les échanges européens, tant sur les plans commercial, culturel et politique que diplomatique. L'auteur a fait une radiographie des groupes sociaux étrangers présents, avec une approche sociologique portant sur 2603 individus de 1364 à 1514. Sur la douzaine de nationalités représentées, les Anglais sont les plus nombreux (33%), suivis des Français (29%) et des Espagnols (15%), etc. On constate que leur activité dominante est maritime (40%). Mais en ces temps où la Bretagne lutte pour son indépendance, on recense aussi une forte présence de gens de guerre (20%), dont certains sont payés fort cher. La société bretonne d'alors se construit avec l'émergence d'une conscience nationale, comme on le voit lors du siège de Nantes par les troupes françaises en 1487, où les mercenaires étrangers jouèrent un rôle important. Laurence Moal présente une principauté bretonne qui recherche la présence étrangère, bien éloignée de l'isolement d'une « race celtique », qui sera si chère à Ernest Renan. Ce livre inspiré d'une solide thèse de doctorat est bien en résonance avec la problématique de l'immigration en ce début de 21 e siècle. Il mérite de toucher le grand public. ( PUR, 437 pages, 22€ )

Hubert Chémereau

 

 

Les commentaires sont fermés.