Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2009

Picton Castle

Picton Castle, bateau de pêche gallois,

acteur de l’Opération Chariot

RIMG0001.JPG

Le Picton Castle était de retour à Saint-Nazaire en octobre 2008. Daniel Moreland, son capitaine canadien, rappela lors de cette escale que « La première fois, c'était en 1942, la deuxième, c'est en ce moment. C'est important de venir à Saint-Nazaire pour rendre hommage à l'Opération Chariot, opération à laquelle le Picton Castle a participé. »

Construit en 1928, le Picton castle était alors un bateau de pêche à vapeur. Il a participé à l'opération Chariot en tant que démineur. C'est en 1992 qu'il a été racheté par Daniel Moreland pour effectuer des tours du monde avec des passagers apprentis marins.

Nombreux furent les Nazairiens à monter sur ce bateau chargé d’histoire pour le visiter et échanger avec l’équipage qui ne cachait son plaisir d’être en compagnie de Bretons qui partagent les mêmes valeurs maritimes. Les représentant du CREDIB ont offert à l’équipage des autocollants de notre Gwenn ha du en souvenir de leur passage « in Brittany » et pour la bibliothèque du bord le livre « De La Clyde à St.Nazaire » ( actes du colloque du CREDIB sur les liens historiques entre la construction navale écossaise et bretonne- Nov. 2003). De vieux Nazairiens ne cachaient pas leur émotion lors du départ du Picton Castle, un des derniers témoins du courage des soldats britanniques qui sacrifièrent leur vie en terre bretonne un certain 28 mars 1942.

RIMG0011.JPG
La cheminée du Picton Castle porte témoignage de ses origines galloises avec le fameux dragon de Cymru
RIMG0018.JPG
Un bateau de pêche nazairien arborait un Gwenn ha du en signe de bienvenue

 

12/01/2009

Pays de Galles hiver 1984

1984 – 1985 Solidarité avec les mineurs gallois et leurs familles

BZH CYM 1984.JPG

La grande grève des mineurs, engagée pour lutter contre la volonté du gouvernement Thatcher de fermer les mines jugées non rentables, plonge la population du Sud du Pays de Galles dans un grand dénuement. Face à cette situation, la solidarité va rapidement s’organiser dans toute l’Europe, et en particulier, ici, entre Loire et Vilaine.

Un 1er comité de soutien est créé à l’initiative des comités de jumelages de Guérande, Le Pouliguen et Missillac avec l’appui des cercles celtiques de la presqu’île guérandaise. Un convoi va amener la veille de Noël jouets, vivres et argent aux familles des mineurs de la vallée de l’Ogwr, près de Bridgent.

Jakez Gaucher parlant des 13.000 francs récoltés « Ce fut en grande majorité les gens les moins aisés qui donnèrent . En 2 mois c’est aussi 400 jouets et 700 unités de nourritures (conserves diverses) qui furent récoltés à travers la Presque' île Guérandaise ».

Le Glanmorgan Gazette titrait pour parler de cette solidarité interceltique:

« The Breton are a very aware of strong Celtic connections between Wales and Brittany »

Les dockers de Saint-Nazaire organisent un match de football en solidarité avec les mineurs gallois. Une délégation se rentra au Pays de Galles pour remettre l’argent collecté.

Aux Chantiers de l’Atlantique une collecte de soutien est organisée sur l’initiative de la CGT.

D’autres initiatives vont voir le jour aux quatre coins de la Bretagne, mais c’est bien ici que l’action aura été la plus précoce.

Au cours de l’année 1985 c’est une grande collecte à travers toute la Bretagne à l’initiative des organisations politiques bretonnes qui apportera du réconfort aux mineurs gallois alors que le conflit agonise face à la terrible fermeté du gouvernement Thatcher. Dans la délégation bretonne qui se rend dans les mines on n’est pas étonné de retrouver des Nazairiens dont Jakez Lhéritier. Les militants bretons vont rencontrer leurs homologues du Plaid Cymru et les organisations syndicales pour témoigner de la solidarité interceltique et mieux connaître la situation politique et sociale du Pays de Galles.

BZH CYM 1984 PUIT.JPG
Bretons de St-Nazaire et du Pouliguen avec un camarade gallois (2eme à gauche)
Archives CREDIB ©

 

15:19 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)